Projet de L'Arche à Clermont-Ferrand

 Projet de L'Arche à Clermont-Ferrand

  «Vivre avec » les personnes ayant un handicap mental plutôt que « faire pour»

    Mec2018

Concert Raphaël Merlin

  • Par
  • Le 06/02/2020

   

Quel talent, mais quel talent !!!!
 

Oui, comme le souhaitait Hélène, notre présidente, l’église « riait » de voir autant de monde, à la fin debout en standing ovation à ce fabuleux violoncelliste, que 500 personnes venaient d’écouter dans un silence admiratif, et en profonde communion avec lui, comme suspendues à chaque note .

Quel honneur pour m’Arche en Chœur-projet de l’Arche à Clermont-Ferrand que la  présence de Raphaël Merlin pour porter ses valeurs et son projet !

Quelle joie de voir tous ces jeunes adultes, marqués par le handicap, venir offrir  à Raphaël leurs cadeaux réalisés avec amour et reconnaissance - dessins, poterie, mandala, porcelaine peinte - et de sentir la délicatesse avec laquelle lui-même les recevait précieusement et les remerciait.
Ils étaient si heureux devant lui, il suffisait de voir le regard d'Etienne accroché à celui de l'artiste, les sourires de Valentine et de Sophie, la présence habitée de Guillaume et d'Aïna, les applaudissements de la discrète Janan...

Le monde de la musique et celui du handicap se sont rejoints ce soir là au cœur de la beauté, des talents et des sensibilités.

Et quelle magie que ce moment final, comme hors du temps, où, avec les jeunes devant lui,  Raphaël nous interpréta en bis cette pièce de Bach qui touchait à la perfection !

 

Article de La Montagne

Concert raphael merlin la montagne

 

Message de Raphaël Merlin

"En élaborant le programme de ce concert (au profit de l’aide à des personnes en situation de handicap et de troubles autistiques), je me suis inspiré de l’idée de la différence, de ce qu’on considère comme la norme, le standard, et la déviance ou l'anormalité.

Pour un violoncelle, le standard, c’est d’avoir 4 cordes, la, ré, sol, do. J’ai alors pensé à ces 3 chefs d’oeuvre pour violoncelle avec « scordatura » c’est-à-dire avec certains cordes plus graves que la normale, ce qui donne à chaque fois une personnalité très différente à l’instrument, et donc une couleur particulière à l’oeuvre. La 5è suite de Bach (le la devient sol) a une profondeur méditative, Les 3 strophes de Dutilleux (les sol et do deviennent respectivement fa # et si bémol) une diversité harmonique cosmique, la sonate de Kodaly (les sol et do deviennent fa# et si) une superpuissance terrestre.

Puisse le lien entre personnes handicapées et leurs accompagnants ressembler à ce que j’éprouve pour ces oeuvres désaccordées et tellement magiques"

A l’occasion de cette prestation clermontoise, je tiens à saluer les professeurs qui m’ont enseigné la musique les 10 premières années de ma formation à Clermont-Ferrand, au CRR et alentour : Pour le violoncelle, Colette Combourieux, Sylvie Cagnioncle et surtout Lionel Michel ; mais également Elisabeth Besnard, Annie-France Gauthier, M.Crossa-Rossa, Gilles Raynal, Hélène Delage, Mme Boutin, et beaucoup d’autres : on ne mesure pas suffisamment les vertus d’un enseignement artistique suivi et le privilège d'avoir un cursus et des professeurs disponibles qui patiemment transmettent leur art et sèment avec ardeur. Si j’ai pu suivre un beau chemin dans la musique, c’est grâce à toutes ces personnes, et j’ai rarement l’occasion de les remercier. 

Article de INFO CLERMONT

Raphaël Merlin

Né en 1982, Raphaël Merlin a suivi un cursus musical très complet : violoncelle, musique de chambre, piano, composition, piano-jazz, direction d'orchestre (CNR de Clermont-Ferrand, CNR de Boulogne-Billancourt, CNSMD de Paris).

  La musique de chambre, occupe aujourd’hui une part centrale de son activité notamment depuis son entrée, en 2002, dans le Quatuor Ebène.

  Raphaël Merlin s’est produit comme soliste avec les orchestres de Massy, du conservatoire Tchaïkovski de Moscou, d'Auvergne, de Paris-Sorbonne, Sostenuto, Ut 5ème ...

  Il réalise de nombreux arrangements (classique, jazz, tango, musique du monde). De 1997 à 2002, il est le pianiste du Wildflower Quartet (jazz). Il joue aussi en duo avec le guitariste Kevin Seddiki, s’investit dans des projets d’éclectisme (Festival « Les Chaises musicales ». Membre périodique de l’ensemble Contraste aux côtés d’Arnaud Thorette et Johan Farjot, il enregistre le trio op. 114 de Brahms (Accord-Universal), le trio de Philippe Hersant (Triton), et un album de tango, « Café 1930 » (Zig-Zag Territoires).

  En tant que chef d’orchestre, il a dirigé l’orchestre du lycée Racine, le Sérénade Orchestra, l’Orchestre des lauréats du Conservatoire et l’orchestre Opus 93, et a cofondé « Le Petit Lion », orchestre du printemps musical de Saint-Cosme, dont il assure la direction musicale de 2008 à 2012. Depuis 2014, il dirige l'orchestre « Les Forces Majeures, constitué prioritairement de chambristes ».

  Passionné d’enseignement depuis sa rencontre avec Xavier Gagne-pain, titulaire du CA, il donne des masterclass de musique de chambre, notamment au CNSM et à Los Angeles.

  En 2008, le Klangforum Mitte Europa a passé à Raphaël Merlin sa première commande de compositeur : une pièce pour quatuor à cordes et orchestre, qui fut créée en mars 2011 à Cracovie puis Munich, par le Quatuor Ebène. Son duo pour violon ‘et violoncelle “Pas de Deux”, a été créé en 2012 au Concertgebouw d’Amsterdam. Un concerto pour violoncelle et cordes a été créé en 2016 par Nicolas Alstaedt.

  Avec le quatuor Ebène il prépare l’enregistrement de l’intégrale des quatuors de Beethoven, qu’il vient d’interpréter au cours d’une tournée de 100 concerts dans 20 pays sur 6 continents.

  Raphaël Merlin joue un violoncelle d’Andrea Guarneri (Crémone, 1680 env.), prêté par la fondation Forberg-Schneider.

PROGRAMME

5ème suite en Do mineur BWV 1011(1724) Jean Sébastien BACH

  • Prélude /Allemande/courante/sarabande/Gavotte 1/Gavotte 2/Gigue
  • 3 strophes sur le nom de Sacher (1976)    Henri DUTILLEUX
  • Un poco indeciso
  • Andante Sostenuto
  • Vivace                        La musique du XXe siècle doit au chef d'orchestre et mécène suisse Paul

Sacher (1906-1999) un nombre impressionnant de commandes et de créations passées aux plus grands compositeurs de son temps. Celui-ci a en outre fondé et dirigé deux orchestres de chambre, à Bâle et à Zurich, et a été l'un des pionniers du renouveau de la musique ancienne en créant la célèbre Schola Cantorum Basiliensis

L'hommage à Sacher est doublement présent :

  • Par les 6 lettres S.A.C.H.E.R. traduites musicalement, selon la notation germanique 
  • Par la brève citation, à la fin de la première strophe de : Musique pour cordes, percussion et célesta de Bartók, que Paul Sacher commanda et dirigea pour la première fois à Bâle en 1937.Sacher

 

  • Sonate (1915)               Zoltan KODALY
  • Allegro maestoso ma appassionato
  • Adagio (con grand’ espressione)
  • Allegro molto vivace