Projet de L'Arche à Clermont-Ferrand

 Projet de L'Arche à Clermont-Ferrand

  «Vivre avec » les personnes ayant un handicap mental plutôt que « faire pour»

    Mec2018

Rencontres avec les classes de 3ème Collège Franc Rosier

 

RENCONTRES AVEC LES CLASSES DE 3ème COLLEGE FRANC ROSIER


JEUDI 1er décembre 2017


Hélène – Véronique –Claude- Nathalie – Maryline - Christian

Vivreensemble

Une journée « Vivre ensemble » à Corent

Jean vanier

Jean VANIER

Francrosier

Collège Franc-Rosier à Clermont-Ferrand

Nous avons suivi le déroulement ci-dessous :

  1. Pour chaque classe, 2 ou 3 intervenants, tous membres de l’association m’Arche en Choeur
  2. Réaction des élèves sur : « Si je dis handicap, quels mots / réflexions mettriez-vous ? »
  3. Film : « Ensemble ça marche » réalisé par l'Arche de Lyon
  4. Réaction des élèves sur le mot handicap.
  5. Echange
  6. Proposition de l’association pour que les élèves soient eux-mêmes acteurs au cours d’une activité partagée avec des personnes porteuses de handicap mental un mercredi après-midi (« faire avec »)

 

 

Nous avons été impressionnés par l’attention et la richesse des interventions

des élèves dans chacune des 5 classes

Lyon

Si je dis handicap, quels mots / quelles réflexions vous viennent :

Les élèves ont pu citer certains handicaps :

• Cécité ; tétraplégie ; trisomie 21 ; surdité ; paraplégie ; aphasie ;

AVANT LE FILM

 

  • Les personnes handicapées ne peuvent pas faire certaines choses : difficultés, inaptitude, fauteuil roulant, invalide, béquilles, endroits non accessibles,
  • Elles peuvent ressentir de la honte, être gênées par le regard : handicap mental, handicap physique,
  • Etre handicapé c’est être différend ; on est en situation de faiblesse par rapport aux autres : discrimination, différences, mise à l’écart,
  • Il est nécessaire pour elles de vivre dans des maisons adaptées : inconvénients,
  • Mais certaines peuvent être heureuses : acceptation,
  • Les personnes valides peuvent se sentir mal à l’aise face aux personnes handicapées parce qu’elles se sentent aller plutôt bien par rapport à elles.

APRES LE FILM

 

  • Ils ont l’air « super heureux » : sourires, joie, rayonnent, …
  • De faire des activités les rend heureux. Ils oublient qu’ils sont handicapés : joie de vivre, capacités,
  • Dans le film on ne voit pas toujours qui est handicapé : ensemble, pas la même vision,
  • On a l’impression que les assistants fusionnent avec les personnes handicapées.
  • Les assistants paraissent vraiment gentils. Ils ne se forcent pas. Ils sont eux-mêmes. Ils ont l’habitude. Une amitié, un lien se sont créés : solidarité, entraide, accompagnement, partage, * On dirait que ce sont de grands enfants
  • C’était émouvant : solidaires, ils sont comme nous, mêmes activités, aide,
  •  

Certains ont évoqué leurs sentiments face au handicap :

  • On est naturel, mais ça nous touche
  • On a de la peine
  • Il peut paraître plus difficile de communiquer avec des personnes porteuses de handicap mental qu’avec celles porteuses de handicap physique.
Assemblee3
Ensemble
Assemblee2

« Mon sourire peut guérir vos blessures. »